rentrée littéraire QuestionDeGenre/GKC : Pierre Morvilliers, Aller sans retour pour Tanger

« Ce roman pourrait être lu comme une descente aux enfers si la luminosité du Maroc, la célébration des plaisirs sensuels et spirituels, la connaissance de soi par la découverte de l’autre, n’en proposaient un parcours de lecture différent.

Sébastien se défait peu à peu de son ancienne identité. Un chemin est tracé, depuis l’initiation avec Taher le pur jusqu’à la fatale rencontre avec Azrur, « le beau », dont la sensibilité jadis meurtrie trouve dans la violence amoureuse un tragique exutoire.

Avec un rare talent, nourri de références littéraires explicites et implicites, mais tout en ayant trouvé sa voix propre, Pierre Morvilliers conduit le lecteur fasciné, lui aussi prisonnier volontaire, dans un pays où la Carte du Tendre se fait « géographie de la douleur. » » M._F.

ISBN 978-2-908050-85-1     124p  15 €

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :